Navigation Menu
Iles Ioniennes 2020
5 juillet2020

Nous vous invitons à la lecture de notre carnet de bord du mois d’août 2020, qui retrace nos escales en Mer Ionienne. 

Route parcourue en août 2020.  

Nous sommes ainsi retournés dans beaucoup d’endroits que nous avions visités lors de notre arrivée en Grèce en 2016 avec notre voilier Le Vent du Sud

Notre carnet de bord retrace ainsi les principales escales suivantes :

  • arrivée le 28 juillet sur Zante (Zakinthos), l’île la plus septentrionale des Iles Ioniennes. Un ferry nous a permis de rejoindre le port de Kyllini, à la pointe nord-ouest du Péloponnèse. Depuis Kyllini, un taxi nous a conduit jusqu’à Theodorakopoulos Marine, à Aigion. 
  • Aigion est une ville balnéaire située à environ 40 km de Patras, où nous avions laissé notre voilier à sec en fin d’été 2019. 
  • Nous avons quitté Aigion le 30 juillet.  

Dans le minuscule port d’Aigion, Le Vent du Sud  reconnaissable à sa passerelle à l’arrière

  • Pour la première escale, nous avons fait escale à Navpaktos, et à la suite, avons traversé le Golfe de Corinthe d’est en ouest.
  • Escale à Ormos Petalas, presque à la pointe du Golfe de Patras. 
  • Départ vers l’île de Paxos, ou nous sommes restés plus de 10 jours
  • Nous avons ainsi laissé notre voilier à sec à Corfou, au pied de la citadelle, dans un chantier naval, chez Corfu yacht Yard.    
Lire la suite»

Le Péloponèse a enduré des vents assez forts en fin d’hiver 2019/2020.

Le chantier naval où nous avons laissé notre voilier (Theodorakopoulos Marine) a jugé bon de déposer le Bimini ainsi que le panneau solaire. 

Au fond sur la gauche, on devine l’île de Trizonia 

Le moteur avait été hiverné dès octobre 2019, et un certain nombre de travaux de maintenance ont été réalisés sur le voilier

  • installation d’un support pour la passerelle en aluminium

  • des réparations multiples : un hublot abimé, la porte dans la salle d’eau, le lazy bag avec plusieurs déchirures, et le safran qui avait subi quelques “coups”, comme on l’aperçoit sur la photo ci-après.

  • la pose d’un antifouling de couleur blanche sur la coque, juste avant la mise à l’eau
Lire la suite»
Arrivée à Aïgio
28 juillet2020

Contre toute attente, notre vol de Paris à Zakynthos (Zante en Français) du 28 juillet n’a pas été annulé !

Avec un retard d’une heure au départ d’Orly, nous sortons de l’aéroport de Zante à 12H00, notre ferry étant à 12H15. J’explique la situation au chauffeur de taxi qui se débrouille pour nous amener au terminal du ferry en un temps record. Le temps de prendre les billets et d’accéder au ferry, le ferry partira 30 secondes après.

A l’arrivée à Zyllini, un chauffeur de taxi nous accueille à la sortie, et nous amène à Aigio en un temps record. Il faut dire que sa vitesse de croisière sur l’autoroute de Patras est de 160 km/h !

Arrivée à Aigio, nous allons directement au quai ou est amarré le Vent du Sud. Dans l’après-midi, je réalise une inspection des travaux réalisés par le chantier NAVAL, dont nous sommes très satisfaits. Le patron du chantier s’arrange pour réparer sommairement un évier qui fuyait, et m’amène avec Bérénice à un supermarché pour faire un plein de courses, avant le départ prévu le lendemain.

Dans la soirée, nous allons dans le centre d’Aigio nous régaler de produits grecs, dans une taverna que nous connaissons bien.

Après un lever à 3 heures du matin, la nuit est salutaire.

Lire la suite»
Nafpaktos
29 juillet2020

Nous quittons le minuscule port d’Aïgio autour de 9 heures du matin, pour une navigation en direction de Nafpaktos. Le très ancien port (Naupacte en français) est surtout connu sous le nom de Lepante, avec la victoire de la flotte Chrétienne contre la flotte ottomane.

Le port est difficilement accessible, et nous mouillons donc à l’extérieur, dans la baie. L’endroit n’est pas très protégé du vent et de la houle, mais la vue est belle depuis le mouillage.  

Lire la suite»
Pont de Patras
29 juillet2020

Nous passons sous le Patras, après en avoir demandé l’autorisation à RION TRAFFIC, par VHF, et les avoir informé de mon tirant d’air (18 mètres sur Le Vent du Sud).

Je confirme ma compréhension de l’autorisation en répétant les instructions données : “3 pillars on the left side, 2 pillars on the right side“. 

 

 

Passage sous le Pont de Patras, août 2020

 

 

Lire la suite»
Missolonghi
30 juillet2020

Nous quittons Nafpaktos en début de matinée, en route vers Missonlonghi, située à 25 miles nautiques. 

Un chenal d’environ 1 mile permet l’accès à un mouillage non loin de la ville.

Nous en profitons pour faire un ravitaillement en ville. La chaleur est suffocante. Le soir nous allons à notre taverna préférée, en face du bateau. 

Lire la suite»
Nisis Petalas
31 juillet2020

Nous quittons Missolonghi vers 8H30 en direction de l’est. Après 2 heures de navigation, nous quittons le Golfe de Patras. Près le contournement de l’île d’Oxia, nous arrivons à Nisis Petalas, ou nous jetons l’ancre derrière l’île.

L’endroit est très sauvage.

Dans la soirée, plusieurs voiliers viendront nous  rejoindre dans cet abri. 

Lire la suite»
Nisos Kastos
1 août2020

La nuit fût tout de même mouvementée, avec un vent de Nord Ouest soufflant en rafales à 23 noeuds.

Nous quittons ce bel abri vers 8h45, en direction de l’île de Kastos, pour arriver vers 12 heures dans le petit port. 

Nous plaçons deux amarres à terre depuis le mouillage dans le port. Dans l’après-midi, de nombreux voiliers viendront chercher une place disponible, sur cette petite île peuplée de 80 habitants l’hiver.

Lire la suite»
Ormos Syvota
3 août2020

Nous quittons Kastos en début de matinée, et choisissons finalement de mouiller l’ancre au sud de l’île de Lefkas, dans une baie profonde. 

Foulques et Sixtine nous rejoignent le lendemain soir, après un vol Paris Athènes et une liaison en bus.

Le lendemain, c’est avec un immense plaisir que nous retrouvons dans Ormos Syvota les Bertin Hugault, en croisière pour une semaine dans les îles Ioniennes.

Les prévisions météo font état d’orages à venir, avec une CAPE proche de 2800 k/joules : à l tombée de la nuit, nous observons les orages au nord de notre position, vraisemblablement sur la côte toute proche. 

Un niveau de CAPE très élevé en ce mois d’août (obtenu avec Weather4D).

Lire la suite»

Nous quittons Lefkas autour de 10 heures, pour aller à Fiskardo, en Céphalonie.

Nous mettons deux amarres à terre, avec 35 mètres de chaîne.

Au fond, se dessine l’île d’Itaque

Lire la suite»

Nous remontons la cote de Céphalonie pour descendre celle d’Itaque, et entrons dans Ormos Kioni, sur l’île d’Itaque.

L’ancre finit par crocheter par 10 mètres de fond, mais décroche au bout de 2 heures.

Nous décidons avec nos amis de changer de lieu de mouillage, et jetons notre dévolu sur Ormos Ayos Nikolas, une baie qui semble en pleine mer, mais finalement bien protégée du vent de nord Ouest. L’eau est cristalline. 

Lire la suite»

Nous quittons Itaque, en route vers l’île de Meganisi, et entrons dans Ormos Atheni, au nord de la baie.

Ormos Ayos Nikolaos – Itaque

En route vers Meganisi

Nous mouillons sans mal avec une amarre à terre. Dans l’après-midi, le vent forcit, et nous incite à jeter l’ancre au sud de la baie, en mouillage forain. Nos amis nous y rejoignent, et finissons par aller dîner tous ensemble dans la taverna en face.   

C’est une soirée “de départ” pour nos amis, qui doivent rendre leur voilier le lendemain à Lefkas Marina.

L’ambiance est folle !

Les enfants iront le soir “en ville”, à Port Vathi, et n’en reviendront que tard dans la nuit.

Lire la suite»
Lekfas
9 août2020

Nos amis lèvent l’ancre autour de de 7 heures du matin en direction de Lefkas.

Un pêcheur s’approche de notre bateau et nous propose des petits thons, que Foulques préparera en route. 

Nous les suivrons 3 heures plus tard, en empruntant le canal de Lefkas, avec Sixtine à la barre.

Nous décidons de mouiller dans la port, en face des commerces et des nombreux restaurants. 

Lire la suite»

La sortie du chenal de Lefkas nécessite de traverser un pont flottant, qui ouvre à heures fixes, pour quelques minutes. 

A l’ouverture du pont de Lefkas à 7 heures, nous ne serons 3 voiliers et 1 bateau à moteur à emprunter le passage étroit.    

En prenant gare au banc de sable à la sortie du canal, nous mettons le cap au Nord Ouest sur près de 30 miles.

Nous faisons face à une houle, avec des creux d’1m50, mais qui s’estompe à l’arrivée vers Anti-Paxos, vers midi.

Les mouillages étant bondés, nous décidons de jeter l’ancre à Port Gaïos, dans une eau cristalline par 6 mètres de fond. 

Dans l’après-midi, nous allons voir Babis, l’instructeur de plongée PADI, pour inscrire Sixtine et Bérénice.  

 

Lire la suite»
Mongonisi, Paxos
14 août2020

Nous partons pour 2 jours au sud de l’île, au mouillage dans la baie de Mongonisi.  

Lire la suite»
Nisos Sivota
20 août2020

Nous quittons Paxos autour de 9 heures, pour prendre la direction de Nisis Sivota. Un houle en début de route témoigne du coup de vent de la veille. 

A l’arrivée, autour de 12H30, nous mouillons entre deux îles avec 2 amarres à terre.

 

Lire la suite»
Petriti, Corfou
21 août2020

Une courte navigation, sans aucun vent, nous conduit à Petriti, un village au sud-est de Corfou.  L’endroit est calme et “dans son jus”. 

La vue depuis le bateau est magnifique.

 

Lire la suite»

Nous remontons entièrement l’île de Corfou, et passons devant la capitale, pour entrer dans Ayos Stefanos. 

Pour mémoire, cette baie était notre escale d’arrivée en Grèce depuis les Pouilles, en 2016. 

Le soir, nous allons dans ma taverna préférée, déguster l’excellent Lamb in the oven, mon plat préféré à Corfou.  

En arrière-plan, à seulement 1 mile nautique, on voit les côtes de l’Albanie. 

Lire la suite»
Ormos Kalami
21 août2020

Nous quittons Ayos Nikolaos pour descendre un peu au sud, pour entrer dans Ormos Kalami, ou nous mouillons proche de la plage. 

Les Coast Guards viendront nous demander de nous placer 50 mètres plus loin, jugeant que nous étions trop proches du rivage : nous nous exécutons. 

Lire la suite»

Une escapade à corfou est l’occasion de prendre quelques clichés.

Lire la suite»

Nous allons dans la splendide marina de Gouvia, pour désarmer le bateau, et aussi profiter de la belle piscine de la marina. 

Sixtine et bérénice repartent en France, depuis l’aéroport de Corfou. 

Sixtine et Bérénice, départ le 27 août.

Le 27 août, nous partons à la pointe de Corfou, mettre le bateau à sec chez Corfu Yacht Yard.

Lire la suite»
Corfou Yacht Yard
27 août2020

Nous quittons Gouvia Marina en début de matinée, pour une petite nav’ d’1/2 heure vers la citadelle de Corfou.

J’appelle le chantier naval par téléphone, qui me demande de patienter quelques minutes, puis de m’avancer vers son dispositif sur rail. 

Lire la suite»
Sélection Pays Avis

Articles